Attention aux étouffements

Prévenir les étouffements!

Dès la naissance, les nourrissons découvrent le monde à l’aide de leurs sens (l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher et le goût).

Chez le bébé, l’habitude de porter des objets à la bouche reste un réflexe bien ancré qui perdure bien au-delà de sa première année. C’est par la bouche qu’il explore, qu'il apprend à reconnaître et à différencier les différentes formes, textures et goûts dans son environnement.

L’habitude des tout-petits de tout porter à la bouche n’est pas sans risque et demande de la part des parents une vigilance accrue. En effet, parce que les bébés ne sont pas conscients des dangers que présentent certains objets et parce que les voies respiratoires de l’enfant sont plus étroites que celles de l’adulte, les risques d’obstruction, d’étouffement et de suffocation sont plus grands.

LE SAVIEZ-VOUS?

  • 95 % des cas de décès par étouffement se produisent à la maison1.
  • L’étouffement et la suffocation sont responsables de 40% des blessures non intentionnelles chez les bébés de moins d’un an2.
  • Les modes de suffocation diffèrent selon l’âge de l’enfant. Chez les bébés, un toutou ou un oreiller peuvent être une cause de suffocation.

Comment prévenir les étouffements ?

Sécuriser le lit

Chez les enfants de moins d’un an, tout objet superflu dans le lit augmente le risque d’étouffement.

  • Ne pas encombrer le lit avec une couverture, un oreiller ou des jouets;
  • Utiliser un matelas ferme, un drap-housse ajusté et un pyjama;
  • Utiliser un vêtement adapté à la température de la pièce, à la place d’une couverture;
  • Placer le lit de votre enfant loin des fenêtres, des rideaux, des cordons de stores, des lampes, des prises électriques et des rallonges;
  • Accrocher les mobiles et les jouets suspendus hors de la portée des bébés;
  • S'assurer que les cordons des vêtements, des rideaux ou des jouets ne dépassent pas 20 cm (8 po).

Ne pas oublier, dodo sur le dos
Pour en savoir plus sur les pratiques de sommeil sécuritaires, voir l'article Sommeil sécuritaire de l'Agence de la santé publique du Canada.

Ranger les petits objets

Garder loin de la portée des enfants les objets avec lesquels ils risquent de s’étouffer : billes, allumettes, pièces de monnaie, bijoux, bouts de papier, trombones, piles rondes, perles, bouchons de plastique, ballons de latex, cordons de rideaux et de stores, colliers avec petites perles, sacs en plastique, petits jouets tels que les Lego, etc.

Prendre garde aux aliments trop petits ou pas assez cuits!

Comme les jeunes enfants ne mastiquent pas suffisamment les aliments et que leur mécanisme de déglutition n’est pas encore développé, il est important de bien cuire les aliments et de les couper en petits morceaux. De plus, certains aliments doivent être coupés dans le sens de la longueur :

  • Carottes,
  • Raisins,
  • Saucisses.

Pour les enfants de moins de 4 ans, éviter les arachides, les graines de tournesol, le maïs soufflé, les bonbons durs, les gommes, les jujubes, les pastilles contre la toux, les poissons avec arêtes, et les vitamines à croquer.

Quoi faire en cas d’étouffement ?

Rester calme

  • Si les voies respiratoires sont partiellement bloquées (l’enfant est toujours capable de pleurer, de tousser ou de parler):
    • Rester auprès de l’enfant;
    • Encourager l'enfant à tousser;
    • Si la situation s’aggrave : composer le 9-1-1.
  • Si les voies respiratoires sont complètement bloquées (l’enfant n’est plus capable de pleurer, ni de tousser ni de parler) :
    • Composer immédiatement le 9-1-1

Cours de réanimation cardiorespiratoire : un geste qui sauve des vies !

Il faut savoir qu’il existe d’excellents cours de réanimation cardiorespiratoire et de premiers soins sur l’étouffement pour les adultes, les enfants et les bébés, offerts par :


Des ressources disponibles

Vidéos

Version téléchargeable

Vous pouvez consulter la fiche de ce thème:

Attention aux étouffements
Notes

1 Beaulne G; Santé Canada. Pour la sécurité des jeunes canadiens: des données statistiques aux mesures préventives. Ottawa: Gouvernement du Canada, 1997.
2 Ibid

À propos de cette page
Mise à jour le 11 février 2021
Créée le 1 septembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931 poste 3976

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine