Bouger en famille !

Une bonne habitude à prendre en bas âge et à maintenir tout au long de sa vie

Très tôt, l’activité physique et le jeu actif jouent un rôle important dans le développement des tout-petits

Se déplacer, se tenir en équilibre ou manipuler des objets font partie de ces habiletés motrices de base qui, avec le jeu et les activités ludiques, permettent aux petits d’associer plaisir et mouvement.

C’est un prélude pour acquérir très tôt un mode de vie sain et actif pour les années à venir.
 

Le saviez-vous?

Selon les dernières statistiques*, 33% des Québécois, âgés entre 3 et 5 ans, n’atteignent pas les recommandations en matière d’activité physique.

L’encouragement des parents est déterminant pour amener les enfants à pratiquer une activité physique.

L’activité physique présente plusieurs bienfaits sur le développement de l’enfant, tant sur les plans physique, cognitif et social.

*Voir Activités sédentaires et physiques de l’Observatoire des tout-petits.


Bouger : plusieurs bienfaits chez les tout-petits

  • Au niveau physique
    L’activité physique favorise le développement moteur des enfants (courir, grimper, sauter) et une meilleure condition physique (par exemple : santé du cœur et des os, force, souplesse). Elle est aussi liée à une saine gestion du poids.
  • Au niveau cognitif
    Bouger influence de façon positive le développement du langage et la capacité d’attention.
  • Au niveau psychosocial
    Des liens sont observés entre la pratique d’activité physique, une meilleure estime de soi et la capacité à porter attention aux autres.

Bouger permet aux enfants de développer des habiletés motrices. Chaque nouvelle habileté motrice acquise assure un plus grand choix d’activités et de sports pour les enfants. Par exemple, un enfant qui a appris à nager a le potentiel de pratiquer la plongée, la voile…

Exemples dhabiletés motrices

Les habiletés motrices peuvent évoluer à différents rythmes selon les enfants. Voici quelques quelques exemples dhabiletés motrices acquises durant la petite enfance :

De la naissance à 2 ans :

  • S’allonger sur le dos
  • Atteindre des objets
  • Se tourner
  • Ramper
  • Marcher à quatre pattes
  • Marcher

De 2 ans à 5 ans :

  • Se déplacer sur différentes surfaces
  • Courir
  • Grimper
  • Bouger sur de la musique (danser)
  • Pédaler (tricycle, bicycle)

L’important c’est de bouger et de jouer !

Selon les recommandations canadiennes de mouvement sur 24h de la Société canadienne de physiologie de l’exercice, la pratique de l’activité physique devrait débuter très tôt.

  • Les enfants âgés de moins d’un an 
    Devraient être physiquement actifs plusieurs fois par jour (dans un environnement sécuritaire : jouer à se retourner sur le sol, chercher à attraper des objets, ramper, s'asseoir et se tenir debout) 
  • Les enfants âgés de 1 à 2 ans
    Devraient faire au moins 180 minutes d’activité physique, de type et d’intensité variés, réparties au cours de la journée
  • Les enfants âgés de 3 à 4 ans
    Devraient faire au moins 180 minutes d’activité physique, dont 60 minutes de façon plus énergique, réparties au cours de la journée
  • Les enfants âgés de 5 ans
    Devraient faire au moins 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à élevée.

Comment les tout-petits développent-ils leurs habiletés motrices ?

En développant les capacités physiques qui correspondent à des aptitudes telles que :

La force Pouvoir prendre des objets d'un certain poids
La souplesse Pouvoir exécuter de grands mouvements
La vitesse Pouvoir effectuer un mouvement dans un court laps de temps
La coordination Pouvoir utiliser différents membres du corps (différents muscles) pour réaliser un mouvement précis
Le temps de réaction Pouvoir prendre une décision rapide face à une situation
L’équilibre Pouvoir garder une position stable, que ce soit dans un mouvement statique comme se tenir debout ou dynamique comme en marchant

En diversifiant les types d'activités et d'environnement :

Les types d’activité
  • Jouer au sol
  • Marcher et courir
  • Jouer au ballon
  • Faire du vélo
  • Faire du sport organisé ou non; soccer, hockey, baseball, basketball
Les types d'environnement
  • La maison, la garderie
  • La cour, les parcs, les forêts, les modules de jeux etc
  • La pataugeoire, la piscine, le lac ou la mer
  • Des surfaces plates, inclinées et avec obstacles
  • Les différentes saisons; l’hiver, l’automne, le printemps et l'été

Plus il y a d’opportunités, mieux c’est pour le développement de l’enfant.

En favorisant le jeu libre et actif, comme par exemple :

  • Au parc, en essayant les différentes structures, l’enfant est amené à explorer et à utiliser sa créativité pour grimper ou explorer son environnement;
  • La pataugeoire; un environnement différent qui implique de l’eau. L’enfant devra s’adapter, entre autres, à une surface glissante. En jouant avec les amis, il essaiera peut-être de s’asseoir, de marcher, d’accélérer ou d’éclabousser les gens avec de l’eau.

Le jeu libre et actif permet à l’enfant de décider lui-même ce qu’il veut faire et comment il souhaite bouger; en rampant, en sautant d’une marche ou en grimpant dans le module de jeux, par exemple. C’est une façon de l’inciter à user de son imagination, de sa curiosité et de sa créativité pour être actif. Il lui permet aussi de développer sa confiance et d’être plus conscient des dangers.

Ces périodes de jeux ne comportent pas de règles précises à suivre et beaucoup d’organisation. On peut donc accompagner l'enfant en l’aidant au besoin et en veillant à ce que l’environnement demeure sécuritaire.

Une question de sécurité

En été comme en hiver, à l’intérieur ou à l’extérieur :

  • Assurer en tout temps la surveillance des enfants
  • Les doter d’un équipement de protection adapté au sport pratiqué et s’assurer qu’il soit bien ajusté
  • Veiller à un environnement sécuritaire, par exemple; attention aux surfaces glissantes, à la proximité de la route et, à la maison, aux meubles aux angles pointus.

Les enfants ont besoin de bouger… dans un environnement sécuritaire, en tout temps!


Une règle d’or pour les parents : être un modèle pour l’enfant

Voici quelques actions qui favorisent l’intégration et la pratique d’activité physique :

  • Montrer à l’enfant que le parent est actif !
    • Prendre plaisir à organiser des sorties avec son tout-petit : promenade en vélo, promenade au parc, jeu dans la piscine.
    • Favoriser les déplacements « actifs » entre le domicile et la garderie, comme la marche ou le vélo.
  • Encourager son enfant à bouger tous les jours seul, en famille ou avec des amis et dans différents contextes; dans la cour, au parc, dans la maison.
  • Faciliter l’accès à du matériel de jeu et sportif à la maison et initier des activités familiales sportives.

La clé pour être actif et le rester : trouver l’activité qui nous plaît! Celle qui donne envie de recommencer.


Les enfants et les écrans

Selon les dernières statistiques, environ 25% des Québécois, âgés de 3 à 5 ans, respectent les recommandations canadiennes relatives au temps d’écran.

Les petits peuvent passer plusieurs heures par jour à regarder la télévision, à jouer sur la tablette ou le cellulaire. Malgré certains bienfaits qu’on lui reconnaît, le temps d’écran comporte plusieurs risques pour le développement de lenfant, comme par exemple, l’augmentation de la sédentarité (être assis et inactif plus longtemps) et le surpoids chez les enfants en bas âge.

Le temps d'écran peut aussi :

  • Augmenter les difficultés associées au développement du langage
  • Diminuer les interactions de qualité entre le parent et lenfant
  • Affecter la capacité dattention

Passer moins de temps devant les écrans permet de :

  • Faire plus d’activité physique
  • Dessiner et bricoler
  • Lire des histoires
  • S’amuser en famille
  • Socialiser et jouer avec des amis
  • Faire d’autres activités essentielles au développement de l’enfant

Les enfants de moins de 2 ans devraient éviter l’exposition à tous les types d’écran, et ceux de 2 à 5 ans, être moins d’une heure par jour devant un écran (moins de temps est encore mieux).

Pour plus d'information, lire Le temps d'écran et les jeunes enfants sur le site de la Société canadienne de pédiatrie.

Ne pas oublier...
Limiter le temps passé devant les écrans, et privilégier le jeu libre et actif et les moments passés en famille et avec les amis.


Des ressources disponibles

Sites internet

Vidéos

Brochures

Version téléchargeable

Vous pouvez consulter la fiche de ce thème en version PDF :

Télécharger
À propos de cette page
Mise à jour le 12 février 2021
Créée le 30 novembre 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931 poste 3976

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine